Derniers Articles

UNSA info

Projet de loi de finances 2017 : des priorités nécessaires mais un scénario de croissance incertain

Le projet de loi de finances prévoit 381 milliards d’euros de dépenses soit 7,4 milliards de plus que celui de 2016. Les recettes annoncées devraient augmenter à 307 milliards (301 milliards en 2016), avec, notamment, une hausse des rentrées de TVA de 4,4 milliards d’euros.

En savoir plus.

Formation professionnelle : les partenaires sociaux en responsabilité

Le mercredi 28 septembre l’UNSA représenté par Jean-Marie Truffat, secrétaire national, et Jean-Louis Blanc, conseiller national, ont été reçus par Clothilde Valter, secrétaire d’État en charge de la Formation professionnelle et de l’apprentissage.

En savoir plus.

De nouveaux statuts pour l’UNSA région Pays de la Loire

L’union régionale UNSA Pays de la Loire a tenu un congrès extraordinaire le mercredi 28 septembre à Nantes. Lors de celui-ci, les délégués ont voté des nouveaux statuts et un règlement intérieur actualisé. Ce fut aussi l’occasion de débattre avec le secrétaire général de l’UNSA, Luc Bérille, de l’actualité nationale et du développement syndical de l’UNSA dans les Pays de la Loire.

TPE : un stand à Nantes, la mobilisation des Alpes Maritimes

Depuis le début de l’année les unions départementales UNSA organisent la campagne en vue des élections dans les TPE.

En savoir plus.

UNSA Magazine 179 est paru

Envie de le lire ! http://www.unsa.org/ Envie de s’abonner, c’est simple :http://www.unsa.org/mag/abonnement/, imprimez, signez et envoyez à UNSA Magazine abonnements, 21 rue Jules Ferry 93177 Bagnolet cedex. Pour 10 euros les 8 numéros, l’UNSA Mag chez vous. Pour des abonnements collectifs, contactez Pascal Priou : pascal.priou@unsa.org

En savoir plus.

La Fonction publique au cœur d’une réunion à Annecy avec l’UD de Haute-Savoie

Le 30 septembre, l’UD-74 avec sa secrétaire départementale, Marie-Noëlle Rousse, organisait une rencontre autour des évolutions de la fonction publique et des services publics, aujourd’hui et demain, à Annecy, ville qui au 1er janvier prochain fusionnera avec cinq autres communes pour n’en former plus qu’une. Luc Farré, secrétaire général de l’UNSA-Fonction Publique, a pu aborder l’actualité et répondre à de nombreuses questions. La réunion s’est conclue par un appel à la mobilisation sur les TPE.

RDS : l’UNSA-Fonction Publique mobilisée autour du « dialogue social de proximité »

3èmes assises du dialogue social dans la fonction publique organisées par RDS : comment développer le dialogue social de proximité dans la fonction publique ? Au travers de six exemples présentés par des acteurs locaux et d’une table ronde réunissant le directeur de la DGAFP et des secrétaires généraux des organisations syndicales, dont Luc Farré pour l’UNSA-Fonction publique, les participants à ces assises organisées par l’association Réalité du Dialogue Social ont tenté de définir les conditions nécessaires pour ce dialogue

En savoir plus.

Le CPF dans la fonction publique : point sur les discussions en cours

Les discussions se sont poursuivies sur la mise en œuvre du CPF (compte personnel de formation) entre les organisations syndicales, les employeurs publics et la DGAFP le 28 septembre 2016. L’UNSA-Fonction Publique a réaffirmé ses demandes pour que le CPF puisse être un succès.

Pour en savoir plus :

http://www.unsa-fp.org/?Compte-Pers…

L’UNSA 2A en congrès

La fédération UNSA Agriculture et Agro-alimentaire (UNSA 2A) a tenu son congrès à Blainville sur mer, du 29 septembre au 1er octobre. A l’issue de ses débats, elle a renouvelé ses différentes instances. Jean-François Thoby a notamment succédé à Alain Auzeméry au secrétariat général de la fédération. Le secrétaire général de l’UNSA, Luc Bérille, est intervenu devant le congrès pour apporter le salut de l’Union et échanger avec les congressistes sur les grands dossiers nationaux.

Faire vivre les Places de la République : l’UNSA a participé à la journée d’études

Après avoir signé une tribune intitulée  » Faire vivre les places de la République  » en février dernier, aux côtés d’une quinzaine d’organisations syndicales, mutuelles, associatives, telles que la CFDT, la FAGE, la CFTC, France Terre d’Asile, France Nature Environnement ou encore la fondation WWF, l’UNSA a participé à une journée de travail collaboratif ce vendredi 30 septembre dernier.

En savoir plus.

L’UNSA a participé au groupe de travail Education/Formation de la Confédération européenne des syndicats

Le comité de la CES sur l’éducation et la formation s’est réuni les 26 et 27 septembre dernier à Bruxelles. Emilie Trigo, secrétaire nationale de l’UNSA y participait.

Au cours de ces deux jours de travail, a notamment été présenté le rapport sur le projet de la CES sur l’amélioration de l’implication des partenaires sociaux dans le soutien de l’UE aux investissements publics dans la formation et l’éducation.

En savoir plus.

UNSA SOLIDAIRE

DEPREDATIONS COMMISES CONTRE LES LOCAUX NATIONAUX DE LA CFDT :

L’UNSA SOLIDAIRE DE LA CFDT

L’UNSA condamne les déprédations commises contre les locaux du siège national de la CFDT à Paris. Elle affirme sa pleine solidarité avec cette organisation, qui doit rester, comme toutes les organisations syndicales, libre de ses analyses et de ses actions car la liberté syndicale est une constituante inséparable de la démocratie.

Fidèle aux valeurs humanistes consignées dans sa charte des valeurs, l’UNSA rappelle que tous les actes, tous les comportements ne sont pas permis, a fortiori lorsqu’on vit dans une démocratie comme c’est le cas en France. On ne peut prétendre par la violence servir ni les salariés, ni les citoyens. On ne peut prétendre défendre la démocratie avec des méthodes qui la nient.

L’UNSA met en garde contre la tentation de banaliser des actes qui commencent dangereusement à s’accumuler. Les violences destructrices, vis-à-vis des personnes comme des biens, celles exercées contre les forces de l’ordre républicaines, les attaques ad hominem où le respect de la vie privée est  foulé aux pieds et où on ne s’en prend plus aux fonctions ou aux politiques, mais aux personnes et à leur famille, les dégradations de locaux de parlementaires de la république, de partis politiques démocratiques ou de syndicats sont inadmissibles.

Quand bien même ils n’émaneraient encore que de petites minorités, l’UNSA condamne, sans ambiguïté, ces actes inadmissibles.

 

L’UNSA négocie et obtient la mise en place du Télétravail à la Bred !

Le Télétravail, réelle avancée des conditions de travail pour les collègues, véritable adaptation au monde actuel, est porté par l’UNSA en N.A.O. depuis 2014.

Après avoir levé les doutes de la direction, grâce au travail de vos élus UNSA :

LE TÉLÉTRAVAIL VOIT LE JOUR A LA BRED

Le télétravail améliore la qualité de vie au travail et en dehors, la liberté dans la gestion de son temps, la diminution du stress lié aux transports…

Le télétravail n’est pas du travail nomade ou connecté ! C’est une organisation du travail personnelle, souple et respectueuse du droit à la déconnexion.

Le télétravail n’est pas la disponibilité 24 heures sur 24 des salariés. M

ême dans le cadre d’un accord test de 15 mois, L’UNSA-Bred a veillé à ce que la mise en place de cette organisation respecte les droits des collègues.

TOUS LES MÉTIERS NE SERONT PAS ÉLIGIBLES AU TÉLÉTRAVAIL

La mise en place se fera sous conditions de volontariat des collègues, sur accord de la hiérarchie directe, de la DRH et de la sécurité informatique.

N’hésitez pas à vous renseigner auprès de vos élu(e)s UNSA.

Les conditions de réussite en télétravail pour le candidat :

  • Aptitude à l’autonomie
  • Etre bien implanté dans son “réseau professionnel” au sein de l’entreprise (/ risque isolement)
  • Avoir un environnement compatible (famille, logement,…)
  • Rapport de confiance fort avec sa hiérarchie
  • Etre dans un métier éligible

Les délégués syndicaux UNSA-Bred se tiennent à votre disposition pour tous renseignements complémentaire sur l’accord dont elle est à l’origine.

Au-delà des polémiques, pour des avancées socialement bénéfiques avec l’UNSA-Bred

Spécial La Rapée

Des élus constructifs :

 

Vos élus et candidats UNSA sont  force de proposition : nous avons obtenu un accord de principe sur la mise en place du télétravail à la Bred particulièrement adapté aux métiers exercés de la Rapée, nous sommes à l’origine de l’accord sur les dons solidaires de RTT et du renouvellement avantageux de l’accord d’intéressement.

Les conditions de travail des collègues sont notre priorité.

Vos bureaux vont tous être réaménagés pour permettre d’accueillir plus de collègues. Vos élus seront particulièrement attentifs  à ne pas répéter les erreurs de Joinville (open-spaces trop bruyants, trop serrés et aménagements de faible qualité). Durant les 3 ans de travaux effectués pendant les heures de travail, les élus UNSA-BRED (CHSCT, DP et CEP) seront intransigeants pour vos conditions de travail rendues très difficiles par le bruit, la poussière et les nuisibles et demandons pour tous les collègues délocalisés sur la Tour Mattéi l’attribution de tickets restaurant.

La défense de l’emploi et des salaires :

 

Concernant les salaires, nous revendiquons une revalorisation générale de 300 euros.

La disponibilité de ses élus :

 

Compétents, formés et spécialisés, vos élus UNSA sont les premiers interrogés et les plus sollicités (80% des dossiers) dans les désaccords qui peuvent intervenir dans la vie professionnelle entre un collègue, sa hiérarchie ou la Direction. Toutes les familles de métiers sont représentées parmi nos candidats : c’est un atout !

Une vision sociale de la gestion du Comité :

 

Suppression des acquis sociaux, depuis 3 ans « la CFTC fait le boulot » : disparition de notre centre de vacances  avec actifs bradés aux enchères, privatisation des Restaurants avec baisse notoire de la qualité et de l’accueil, Mutuelle en perte de plus de 700 000 € avec risque fort d’une dégradation des prestations, ….

Il est urgent de changer d’équipe car la distribution électoraliste du « magot » ne peut pas remplacer une gestion sociale au bénéfice de toutes les familles et tous les collègues.

Votez    UNSA-BRED 

 

Le réseau normand au coeur

L’UNSA-BRED a soutenu le principe de “Réseau du Futur” car il n’y pas
d’avenir sans prise en compte des nouvelles habitudes de la clientèle, sans
évolution de nos métiers, et sans modernisation de nos outils.

Quelques mois après sa mise en place, il est de notre devoir de tirer la sonnette
d’alarme : la Direction ne prend pas les bonnes méthodes et les dégâts humains
l’emportent sur la rentabilité affichée.

Pour l’UNSA-BRED ÇA NE PEUT PAS DURER !

Nous ne nous satisfaisons pas de bons résultats au prix de votre santé.
 Plus de 4 % du personnel en absence maladie, soit en moyenne 15 jours par
salarié et un total supérieur à 58 600 jours. : les conditions de travail et de
service de la clientèle s’en ressentent ! STOP !
 Des effectifs à flux trop tendus. L’UNSA, reçue par la Direction, a obtenu
le renforcement des équipes d’intervention. Nous exigeons que les
engagements de la Direction soient respectés et suivis d’effets.
 la productivité n’a jamais autant progressé avec la progression des ventes
nettes par salarié mais à quel prix et toujours avec une reconnaissance salariale
inégale et parcimonieuse ! les bons d’achat ne font pas les salaires !

VOS élus UNSA normands agissent à vos côtés.

 Suite à un drame évité de justesse dans une agence normande, vos élus
UNSA reçus par Olivier KLEIN ont obtenu que les agences n’ouvrent pas à
une personne.
 Vos élus normands ont assisté des collègues victimes du stress et ont obtenu
l’annulation de licenciements : c’est du concret !

 Vos élus UNSA en CCE ont obtenu que dans son plan stratégique la
Direction s’engage à « tout mettre en œuvre pour préserver son niveau d’emploi, voire le développer si
sa stratégie de développement rentable et durable le permet,… ».

Messieurs les dirigeants : les actes et les embauches doivent suivre !
VOTEZ UNSA-BRED

 

(Télécharger en format pdf : lettre normande )